Imprimer la page

Les porcs à l'engraissement

Différents systèmes d'engraissement sont utilisés. Presque tous se pratiquent à l'intérieur et même les porcelets nés à l'extérieur sont détenus à l'intérieur pour l'engraissement. Dans certains pays, la vaste majorité de ces animaux est élevée dans des infrastructures dont les sols sont recouverts de caillebotis ou de béton, sans litière ou autre forme d'enrichissement environnemental.

Ces systèmes aussi stériles sont préconisés par certains qui estiment que les déjections sont ainsi facilement isolées des animaux puisqu'elles passent à travers les lattes du caillebotis pour tomber dans un puit, ce qui facilite leur élimination. Un autre avantage perçu dans ces systèmes est la main d'oeuvre et la gestion moins importante qu'ils impliquent.

Toutefois, le sol de ces élevages est à l'origine de nombreuses blessures et lésions aux pattes des porcs. Or, le simple fait de recouvrir le sol de paille diminue de façon importante ces lésions et blessures.

Ces environnements stériles sans la moindre litière ou autre matériau entraînent inévitablement un comportement agressif chez les porcs en croissance (O'Connel and Beattie, 1999). Ce genre d'environnement présente également un facteur de risque de cas de caudophagie et d'autres comportements entre les porcs. A cet égard, plusieurs études démontrent que l'on peut sensiblement réduire le risque de caudophagie en introduisant de la paille ou d'autres matériaux (Arey, 1993; Beattie et al.,1995 ; 1999), alors qu'un comportement craintif (Pearce et al, 1989) semble aussi être influencé par l'enrichissement environnemental.