Imprimer la page

L'élevage en France et en Europe

groupeActuellement, en France comme en Europe, on élève majoritairement les porcs en système dit « conventionnel ». 

Concrètement, les porcs vivent toute leur vie dans un bâtiment fermé, sur un sol de béton nu. Répartis par lot dans des petites cases, ils vivent en groupe en densité importante ce qui induit une sur-agressivité et un mal-être profond.

Les problèmes de bien-être animal rencontrés dans ces systèmes d'élevage sont nombreux et concernent aussi bien les truies reproductrices, les porcelets que les porcs à l'engraissement.

En France, ce système d'élevage concerne plus de 90% des porcs, soit près de 15 millions de cochons chaque année. Ce mode d'élevage est devenu majoritaire suite à des décisions politiques qui ont uniformisé la production.  

Les éleveurs sont structurés en trois grands groupes : les naisseurs (élevage des truies pour la production de porcelets), les engraisseurs (les porcelets, mâles comme femelles, sont engraissés pour leur viande, on les appelle aussi les porcs charcutiers) et les naisseurs-engraisseurs, plus rares. 

Le système conventionnel, réputé plus rentable, peut être remis en cause d'un point de vue écologique, éthique, durable, voir même économique.  

Le consommateur a toutes les clefs en main : en favorisant les élevages alternatifs et en acceptant de payer la viande à sa juste valeur, l’élevage de demain permettra aux animaux d'être mieux respectés et les éleveurs retrouveront le plaisir de leur métier.