Imprimer la page

Le bien-être

Le bien-être animal représente l’état dans lequel l’animal est en harmonie avec son environnement. C’est un état subjectif qui est apprécié de manière objective.

D’après l’OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale), le bien-être animal est un terme large qui inclut de nombreux éléments sur la qualité de vie. Un animal est « bien » quand il y a :

veau
  • absence de soif, de faim et de malnutrition ;
  • absence de maladie et de blessure ;
  • présence d’un confort thermique, de couchage et de mouvement ;
  • absence de peur où d’anxiété et
  • présence de comportements sociaux, naturels et d’émotions positives.
Comment savoir si un animal a un niveau de bien-être satisfaisant ?

De nombreux indicateurs nous renseignent sur l’état de bien-être d’un animal :

  • des critères zootechniques (exemple : la quantité de lait produit) ;
  • des critères sémiologiques / sanitaires (telle que la présence de maladies) ;
  • des critères physiologiques (mesure du rythme cardiaque par exemple) ;
  • et des critères comportementaux (la présence de stéréotypies est, par exemple, un indicateur).

Ces critères ne mesurent pas les éléments permettant d’atteindre l’harmonie, mais bien les conséquences de l’environnement sur l’animal. L’évolution de la définition du bien-être animal et de son évaluation nous a amené à apprécier le mal-être des animaux d’élevage dans un système préétabli, plutôt qu'un bien-être animal en « conditions optimales ».

Ces critères sont à la fois basés sur l’environnement et sur l’animal et représentent les différentes dimensions du bien-être animal. Il n’existe pas d’indicateur unique du bien-être animal.

Plus d'informations sur le site éducation de la PMAF.


Navigation