Imprimer la page

L'instinct maternel

Un chaudron pour abriter les petits

Quelques jours avant la mise bas, la femelle se sépare d'elle-même du groupe Elle prend beaucoup de temps à rechercher une zone de mise bas où elle construit un nid : le chaudron. Il s'agit d'un espace creusé dans le sol puis recouvert de matériaux tels que de l'herbe, des feuilles, des brindilles et des branches plus grosses pour former un toit protecteur.

Numéro gagnant : le 3 !

C'est au bout de 3 mois, 3 semaines et 3 jours de gestation que les porcelets viennent au monde. En nature, les petits naissent en général au début du printemps mais en élevage, il n'y a pas de réelle saison de reproduction.

La truie met au monde une portée par an, de 5/6 à 10 porcelets. Quand la nourriture est abondante, elle peut donner naissance à 2 portées dans l'année. Suite aux sélections génétiques, les truies des élevages actuels mettent au monde des portées de 12 porcelets en moyenne.

Chacun sa mamelle

Après la mise bas, les porcelets se battent pour les mamelles. Chaque jeune s'attribue finalement une mamelle qui restera la sienne pendant toute la période d'allaitement. Les jeunes restent dans le nid les premiers jours de leur vie. Ils quittent ensuite leur cachette et suivent la truie dans ses déplacements. Ils rejoignent et rencontrent ainsi le reste du groupe vers l'âge de dix à quinze jours. En conditions naturelles, les porcelets tètent pendant environ 15 semaines. Dans de nombreux élevages, le sevrage est effectué à 3 ou 4 semaines.





Navigation